Sira
Vie du Prophète Muhammad (saw)
 

9- Les premiers Musulmans

     

À partir de cet instant, le Prophète (saw) commença à appeler les hommes de son entourage à l’Islam. Cet appel dura trois années de manière clandestine. À la suite de Khadija (r.anha), son meilleur ami Abou Bakr, Ali b. Abû Tâlib, Zayd b. Haritha, ses filles Zaynab, Ruqiyya et Oumm Koulthoum embrassèrent l’Islam. Hormis ceux-là, pendant la période clandestine, les amis proches d’Abou Bakr tels qu’Othmân b. Affân, Zoubayr b. Avvâm, Abdurrahman b. Avf, Talha b. Ubeydullah, Sa‘d b. Abou Wakkas, Othmân b. Maz‘ûn, Saîd b. Zayd, Ayyâş b. Abou Rabîa et sa femme Asmâ bint Salâma, Abou Oubayde b. Jarrâh, Arkam b. Abou’l Arkam, Abou Salama, Ja‘far b. Abou Tâlib et Oubayda b. Hârith vinrent auprès du Prophète (saw) pour adopter l’Islam.Pendant cette période, le Noble Messager (saw) priait chez lui, sur les flancs isolés des collines, au Haram pendant l’heure infréquentée du midi et pouvait parfois accomplir sa prière en compagnie des Musulmans. Il leur récitait les versets coraniques révélés pendant cette période et continuait ses prêches axés sur la foi monothéiste fondée sur la croyance et l’adoration d’un dieu unique, ainsi que sur le jugement de l’au-delà auquel seront soumis les hommes pour répondre des actes qu’ils auront accompli en ce bas-monde et enfin sur la vertu et le bon comportement. Il portait un soin particulier à éviter de se trouver et de prier en groupe dans les lieux et les périodesoù se rassemblaient les polythéistes. Pendant la période de clandestinité, le Prophète (saw) et les Musulmans se réunissaient chez Arkam b. Abu-l-Arkam qui avait embrassé l’Islam très jeune et dont la demeure se situait au pied de la colline Safa.Dans cette maison qui, en plus d’être un lieu qui rendait possible la rencontre en toute quiétude avec ceux qui se rendaient à la Mecque pour le pèlerinage et la Omra, permettait également d’assurer les réunions entre les Musulmans et de rencontrer le Noble Messager (saw), les activités continuèrent jusqu’à la conversion à l’Islam d’Omar b. Al Khattab. Dans les sources, Dar-al-Arkam (demeure d’Arkam) a été définie comme un élément historique marquant l’adoption de l’Islam par les Compagnons, elle prend la place qu’elle mérite dans l’histoire de l’Islam pour le rôle qu’elle joua dans la diffusion de l’Islam jusque dans les cœurs.

 

Commentaires

 
Aucun message. Cliquez pour ajouter un commentaire

Suivez ledernierprophete.info