L'Islam
 

La Sunna du Prophète Muhammad (saw)

La pensée s’illustrant généralement par la parole : « le Coran est suffisant, je n’accepte pas d’autre source et autorité que le Coran » est en réalité une vision en contradiction totale avec le Coran. Le Coran, lui-même, affirme que le Prophète Muhammad (saw), choisi par Allah (awj), a été envoyé pour être suivi et il lui a été attribué la compétence d’émettre des lois. 

La Sunna est « l’ensemble des paroles, actions et conduites du Prophète Muhammad (saw), ainsi que ses approbations concernant les choses auxquelles il a été témoin ». Tandis que le hadith est « la narration ou la riwaya (transmission) informant de la parole, pratique et conduite prophétique ».

Les compagnons et proches du Prophète (saw) ont été très pointilleux dans l’identification de la Sunna et sa transmission aux générations futures sous forme de hadith. Leurs efforts ont permis l’apparition de recueils de hadiths dès les premiers siècles.


La relation entre les pratiques prophétiques et la révélation (vahy)


Étant donné que toutes les pratiques du Prophète Muhammad (saw), concernant les obligations et interdictions religieuses, ont été sous le contrôle de la révélation, se soumettre à la Sunna du Prophète (saw) signifie se soumettre à Allah (awj). (Nisa/89, Hashr/71).

« Nous n'avons envoyé de Messager que pour qu'il soit obéi, par la permission d'Allah. » (Nisa/64)

« Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. » (Nisa/80)

« Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident. » (Ahzab/36)

La lecture du Coran nous permet d’observer que la révélation divine ne se limite pas uniquement à la constitution du Livre sacré. De nombreux versets contiennent des indices indiquant la présence d’une révélation autre que celle du Coran.

La personne qui croit au Coran se doit d’accepter toutes les autorités affirmées par la révélation divine. La pensée qui se résume à la parole : « le Coran est suffisant, je n’accepte pas d’autre source et autorité que le Coran » est en réalité en contradiction totale avec le Coran. Le Coran, lui-même, affirme que le Prophète Muhammad (saw), choisi par Allah (awj), a été envoyé pour être suivi et il lui a été attribué la compétence d’émettre des lois.  Le fait que dans l’histoire de l’humanité, seuls très peu de prophètes ont reçu un Livre Sacré est un élément important indiquant l’autorité des prophètes. De plus, les paroles, actions et approbations prophétiques ont toujours  été sous le contrôle divin. Cela signifie que ses erreurs -contrairement aux personnes ordinaires- ont constamment été rectifiées. Nous comprenons l’infaillibilité (‘Isma) du Prophète (saw) dans ce sens. Sa différence avec les autres personnes se résume à cela.

La lecture du Coran nous permet d’observer que la révélation divine ne se limite pas uniquement à la constitution du Livre sacré. De nombreux versets contiennent des indices indiquant la présence d’une révélation autre que celle du Coran. Ainsi, il est stipulé dans le Coran que le Prophète (saw), ainsi que d’autres prophètes ont reçu en parallèle au Livre, la « Hikma » (sagesse) : « Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et t'a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d'Allah sur toi est immense » (Nisa/113). Cette Hikma donnée au Prophète Muhammad (saw) et citée dans plusieurs versets a été généralement interprétée comme étant la Sunna révélée à l’envoyé de Dieu. Un des passages qui accorde au Prophète Muhammad (saw) le droit d’arbitrer affirme que : « Non! Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence]. » (Nisa/65)

Lorsque le Prophète Muhammad (saw) émettait un jugement, il le faisait sur la base d’un verset, ou sur la base d’une révélation en dehors du Coran, ou encore sur base de son propre effort d’interprétation fait à la lumière de la révélation. Mais dans tous les cas, toutes ses pratiques et décisions effectuées dans le cadre de la prophétie l’ont été sous le contrôle de Dieu (awj).

La plus importante responsabilité qui incombe à ceux qui désirent prendre le Prophète Muhammad (saw) comme guide est d’apprendre à le connaître comme il se doit et de bien saisir les objectifs de ses pratiques. Et ils ne doivent jamais oublier durant ce processus que le Prophète (saw) est avant tout un être humain. Ils ne doivent surtout pas l’élever avec exagération, de risque qu’il soit perçu comme un modèle inaccessible, impossible à suivre. 


Comprendre la Sunna


C’est Allah (awj) qui a décrit le Prophète Muhammad (saw), comme « le reflet vivant du Coran, étant un excellent modèle à suivre, puis exige qu’on lui obéisse. Dans ce cas, la plus importante responsabilité qui incombe à ceux qui désirent prendre le Prophète Muhammad (saw) comme guide est d’apprendre à le connaître comme il se doit et de bien saisir les objectifs de ses pratiques. Et ils ne doivent jamais oublier durant ce processus que le Prophète (saw) est avant tout un être humain. Il ne doivent surtout pas l’élever avec exagération, de risque qu’il soit perçu comme un modèle inaccessible, impossible à suivre. 

Lorsqu’il est sujet de la Sunna, la première chose qu’il vient à l’esprit des musulmans se limite généralement à la tenue vestimentaire, quelques coutumes et certaines traditions concernant les pratiques religieuses. Il est malheureusement rare de constater qu’il est cité parmi la Sunna ses qualités morales, ses pratiques concernant l’économie, la justice ou la politique. En réalité, la Sunna est le mode de vie du Prophète (saw). Le mode de vie est la mise en pratique de la vision du monde qu’a une personne. Ainsi, la Sunna reflète la vision du monde du Prophète (saw).

Si nous pouvions connaître la personnalité exemplaire du Prophète (saw), doté d’une morale imminente, il est celui qui a le mieux compris et vécu le Coran. Alors, il nous sera possible de comprendre et intégrer l’islam dans sa version la plus simple et la plus pure. Cette méthode nous permettra aussi de mieux comprendre la conduite et la mise en pratique des bonnes actions (Al-‘amal al-salih) du Prophète (saw) et de ses compagnons, pour ensuite les appliquer aux conditions de notre époque.

 

Commentaires

 
Aucun message. Cliquez pour ajouter un commentaire

Suivez ledernierprophete.info