L'Islam
 

Qu'est-ce que l'Islam ?

Comprendre et vivre l'Islam est possible en ayant des connaissances sur le Prophète Muhammad (saw) et sur son mode de vie. De la même manière, Le comprendre et Le connaître est possible en comprenant les piliers de la croyance islamique.


C'est pourquoi, dans le site ledernierprophete.info nous vous proposons sous le titre "Islam" une approche aux piliers de la croyance islamique sous forme de réponse aux questions telles que : Qu'est-ce que la religion ? Pourquoi l'Homme a besoin de la religion ? Qu'est-ce qui différencie l'Islam des autres religions ? Cette partie a été préparée par la Théologue Fatma Bayram.

 

Définition

Le mot "Islam" a pour signification paix, être en paix, soumission, sincérité et salut. Il vient de la racine "salam".

Dans le Saint Coran, le mot "religion" (din) désigne l'Islam (Al ‘Imran 3/99), les deux mots religion et Islam ont été utilisés comme des synonymes. De plus, l'Islam a été démontré comme la religion amenée par tous les prophètes (Al ‘Imran 3/85; An-Nisa 4/125; Al Ma‘ida 5/3; Ash- Shu ‘ara 42/13)
 

Les versets "Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'Islam." (Al ‘Imran 3/99; Al Baqara 2/193) et, "Quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants" (Al ‘Imran 3/85) nous démontrent clairement que les religions qui sont à la base véridique mais qui ont été falsifiées ont désormais perdu leur validité.

Dans le langage du Coran, l'Islam signifie l'attachement et la soumission à Allah. L'attachement à autre qu'Allah et autre qu'à la Vérité désigne la révolte envers Lui. La conscience de l'attachement à Allah, à ce qui vient d'Allah et à ce qui est véridique peut être résumée par le culte de la Vérité Absolue. Une telle conscience donne de la valeur à la Réalité en fonction des valeurs divines et non d'une manière égocentrique. Un cœur rempli d'un amour envers cette Vérité ne contiendra aucune trace de fanatisme.

Le mot Islam signifie également la paix et la sérénité. C'est pourquoi, l'Islam est la religion qui comporte l'amour et la clémence envers toutes les créatures. La condition pour être un véritable croyant est caché dans le respect du droit de chacun et de ne faire du mal à aucun être.

L'Islam n'est pas une nouvelle religion, c'est la religion éternelle et renouvelée envoyée depuis le premier homme jusqu'à nos jours. Dans le Coran également l'Islam est le nom commun (et attribut) de toutes les religions envoyées depuis le premier humain jusqu'à présent.

 

Ses particularités


De plus, l'Islam est une religion conforme aux spécificités de l'homme. Car, l'Homme et l'Islam proviennent de la même source. L'Islam est fait pour l'homme. C'est la croyance, le nom du système gérant les règles de la morale et de la vie que le Créateur de l'homme, connaissant parfaitement ses côtés ésotériques et exotériques, a jugé convenir à Sa créature. Elle indique à l'homme comment trouver les voies du bonheur dans les deux mondes. C'est une religion universelle qui a pour base la science divine tout en éclaircissant les réalités nécessaires liées à l'au-delà que l'homme ne pourrait acquérir par soi-même.

L'Islam n'est pas une nouvelle religion, c'est la religion éternelle et renouvelée envoyée depuis le premier homme jusqu'à nos jours. Dans le Coran également l'Islam est le nom commun (et attribut) de toutes les religions envoyées depuis le premier humain jusqu'à présent. Que les gens reconnaissent ou pas la religion éternelle d'Allah, ceci ne changera pas le fait que c'est La Vérité. Tout comme le fait de ne pas accepter la vérité en tant que vérité n'est pas une voie de secours pour l'homme. Ainsi que le profit de la vérité n'est possible qu'en la connaissant. Il est tout bénéfique pour les hommes de reconnaître la guidance divine. Tout comme le fait que l'ignorance n'efface pas la vérité de la science mais, elle donne lieu à ce que l'ignorant ne puisse tirer profit des vérités, la religion islamique est de même. Quoi que dise chacun, Allah est Unique, Il est Le Créateur et Le Gérant de toutes choses.

La religion islamique est la dernière religion révélée par Allah. Aucune religion ne sera révélée après celle-ci et ses préceptes seront valides jusqu'à la résurrection. La preuve la plus importante est le Saint Coran qui n'a pas été falsifié depuis sa révélation jusqu'à nos jours. Ainsi, toute personne de toute époque a la possibilité de chercher à connaître les attentes de Dieu envers Ses créatures à partir de la première source. D'autre part, la vie du dernier prophète Muhammad (saw). nous est parvenue avec tous ses détails et clarté, ce dont aucun personnage historique n'a pu profiter. Par conséquent, le livre apporté par le Prophète (saw). ainsi que toutes les interprétations et les applications liées à ce même livre a été conservé comme une source de savoir accessible à toute personne de n'importe quelle époque.

Par ailleurs, de par ses particularités l'Islam est en même temps une religion universelle. Elle a été envoyée à tous les peuples et pour tous les temps. Cette spécificité est liée au fait que ses préceptes ne sont pas limités par des détails locaux et fondamentaux. L'Islam est une religion de facilité praticable en tout temps et tous lieux. Elle ne comprend pas d'extrémisme. Les jugements et préceptes qu'elle apporte ne sont pas en confrontation avec la vie tout comme ses conseils en termes de vertu et de morale ne nécessitent pas le délaissement de la vie et ne va pas à l'encontre de la nature humaine.

Le fait que l'homme voie le chemin de Dieu, qu'il distingue celui-ci des mauvais chemins et, qu'il puisse le suivre avec sincérité est possible qu'en reconnaissant son Créateur sans pareil, unique et en Le considérant au-dessus de toutes autres puissances. C'est pourquoi, la religion de l'Islam est essentiellement fondée sur l'Unicité de Dieu.

 

Regard général sur ses propriétés et ses préceptes


Allah, qui a créé le monde à partir du néant, a placé en chaque créature les règles liées aux fonctions de sa nature. Seul l’homme, à côté de ses orientations primaires (obligatoires) provenant de sa nature, a été créé en ayant la capacité de faire ses propres choix. Suivre une voie fondée sur la justice et la droiture, entre les tendances de la nature biologique et les choix éthiques, a toujours été et continuera à être le dilemme de l’homme. Depuis les premiers jours de sa création, les religions envoyées par Allah ont pour but de guider l’homme entre les besoins de son corps et de son âme, sans sacrifier l’un ou l’autre mais en suivant une voie stable et équilibrée loin de tout extrémisme et de toute déviation.

Afin que l’homme puisse percevoir le chemin d’Allah, le séparer des chemins égarés et se soumettre pleinement à celui-ci, il est nécessaire avant toute chose qu’il reconnaisse son Créateur comme le Dieu unique et sans pareil et qu’il L’accepte en tant que puissance sans égale. C’est pourquoi, l’Islam a pour base l’unicité de Dieu, le Tawhid. Le Tawhid qui exprime le fait que l’homme accepte en tant qu’autorité et refuge aucune autre puissance qu’Allah, est l’essence même de la croyance islamique. Du moment que cette croyance ne s’installe pas dans tous son être, les actions de l’homme n’auront aucune valeur auprès de Dieu (car elles ne seront porteuses de bonnes intentions et de bonnes directions). Tout comme le fait qu’au regard de l’Islam la religion n’est pas une invention humaine, la prétention de la divinité des prophètes est aussi erronée. Les prophètes ne sont pas les législateurs de la religion mais, ils sont ceux qui la propagent et la proclament.

La foi en Allah et du dogme de la croyance qui l’entoure constitue les piliers de la religion islamique. Les deuxièmes composants de la religion qui sont les actes d’adoration représentent l’obéissance envers Allah d’une manière formelle. La croyance en Allah cachée dans l’esprit n’est pas suffisante, elle doit être montrée à travers le comportement. Comment doit-être ce comportement? Comment devons-nous Le servir? Allah nous l’apprend à travers les prophètes et Il nous ordonne de l’adorer de cette manière. Le troisième composant de la religion qu’est l’éthique, représente la relation Dieu-homme fondée par la voie de la croyance et des actes d’adoration qui se reflète sur terre par tous type d’attitude et de comportement.

La partie la plus importante de la religion qu’est la foi, est d’une certaine façon la connaissance et le savoir de la religion sur Dieu (ma’rifatoullah), les actes d’adoration représentent le côté soumission à Dieu et l’éthique symbolise l’amour envers Dieu (mahabatoullah). Le fait que la foi a pour origine la raison et la science, les actes d’adoration la croyance et la sobriété, l’éthique le cœur et les sentiments dépend de leur essence propre.

Avant toute chose, les jugements qui déterminent les éléments que se doit de croire un croyant se nomment “les préceptes de la foi”. Les jugements qui n’ont pas de rapport avec la foi et, qui démontrent, du point de vue de la vérité, la valeur des actions humaines s’appellent “les lois liées aux actes/chari’a” et en dernier, les jugements nés de la croyance tout en la renforçant et qui garantissent la réussite dans la voie qu’Allah nous a ordonné se nomment “les préceptes moraux”.

Ceux qui refusent les lois divines se réfugient dans une pratique provenant des forces extérieures à l’homme afin de gagner l’ordre et la paix social, tout en venant ainsi à l’encontre du “sentiment de responsabilité” envers Dieu englobant notre personne. Ce qui, au final, détruit complètement le sens du droit et de la justice. Par conséquent, les lois islamiques sont classées comme suit : le droit de Dieu, le droit de l’homme et les situations où les deux se retrouvent.

Parmi les préceptes islamiques, il n’y a aucune loi qui puisse venir à l’encontre de la logique humaine ou que celle-ci puisse refuser. La plus grande différence avec les lois conçues par l’homme est qu’elles sont difficiles à faire accepter aux cœurs, bien que les hommes puissent arriver (en apparence), avec le temps, à atteindre ces mêmes lois divines.

 

La sourate de l’Ouverture (Al Fatiha) : L’essence de l’Islam


Cette sourate comporte le noyau de tous les objectifs et préceptes énoncés par le Coran.

Le principal objectif du Coran est d’organiser la vie de l’homme en le guidant vers ce qui est bon dans les deux mondes. Pour arriver à cet objectif, nous avons tout d’abord besoin de règles pour former un système. La conscience que ces principes sont installés par Allah et qu’en retour ils comportent la promesse du châtiment ou de la rétribution, est une des conditions les plus importante pour la pratique des règles. La sourate de l’Ouverture énonce en résumé les notions de servitude, de responsabilité et d'au-delà. Dans la vie quotidienne du musulman, elle est récitée dans chaque unité de prière (soit au minimum 40 fois par jour), ce qui permet de raviver ces notions.

Avec toutes ses particularités, la sourate Al Fatiha est un résumé des fondements de la religion islamique. De plus, elle nous rappelle notre devoir de louange et de grâce envers notre seigneur qu’est Allah. La louange et la grâce sont la source de tous les bienfaits que bénéficie et bénéficiera l’homme. C’est notre premier et plus important rôle en tant que serviteur d’Allah.

Ensuite, elle nous montre avec quels sentiments nous devons servir notre seigneur. La servitude qui est représentée par les actes d’adoration est un effet des bienfaits qui ont été obtenus et elle va être la cause des bienfaits donnés dans le futur. Et tout ceci permet aux gens ordinaires, qui n’ont pas atteint le degré de faire du bien juste parce que c’est bien, de se diriger vers Allah pour leurs attentes d’ici-bas et de l’au-delà. Ce qui va permettre à l'être de s'élever de sa servitude vers un degré supérieur.

Et au final, elle contient une invocation rassemblant l’ensemble des bienfaits que puisse demander l’homme à son Seigneur. Elle nous donne également la bonne nouvelle que l’homme recevra sa récompense du fait de sa servitude tout en nous montrant que le plus grand profit tiré de la religion est qu’elle nous fait accéder aux faveurs divines.

La sourate de l’Ouverture (Al Fatiha) en français :

1. Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
2. Louange à Allah, Seigneur de l'univers.
3. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
4. Maître du Jour de la rétribution.
5. C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
6. Guide-nous dans le droit chemin,
7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

L’Islam a rectifié les erreurs et les débordements liés à la croyance de Dieu dans lesquels sont tombés, par la suite, les juifs et les chrétiens. Il a également rejeté l’humanisation de Dieu ainsi que la sacralisation de l’humain. A partir de ceci, l’Islam a remémoré le véritable message du Prophète Moussa (as) (Moïse) et du Prophète Issa (as) (Jésus) tout en insistant sur l’Unicité et la Singularité  d’Allah.

 

L’Islam et les autres religions :


La religion Islamique approuve tous les prophètes et leurs livres divins qui sont venus avant elle. Elle montre du doigt, tout en les corrigeant, les sujets qui ont été falsifiés par les gens avec le temps.

Nous pouvons démontrer les principales spécificités du Judaïsme, du Christianisme et de l’Islam agréées, aujourd’hui, comme étant d’une source divine ainsi que les différences entre l’Islam et ces deux autres religions comme suit :

L’Islam a rectifié les erreurs et les débordements dans lesquels sont tombés avec le temps les Juifs et Chrétiens. Il a refusé l’humanisation de Dieu ainsi que la sacralisation de l’humain. A partir de ceci, l’Islam a remémoré le véritable message du Prophète Moussa (as) (Moïse) et du Prophète Issa (as) (Jésus) tout en insistant sur l’Unicité et la Singularité d’Allah.

Il a également refusé la prétention que les anges sont les fils et les filles de Dieu ainsi que leur représentation en tant que figure humaine tout en démontrant l’erreur dans laquelle sont tombés les Juifs et Chrétiens. De plus, l’Islam a mis en valeur la grandeur d’Allah.

Ni les Juifs, ni les Chrétiens ont pu préserver les livres sacrés envoyés par Dieu à travers les Prophètes Moussa (as) (Moïse) et Issa (as) (Jésus)  d’une manière originale. La Thora et La Bible ont soit été perdu ou écrit à nouveau soit subi des ajouts ou des diminutions dans leurs textes. Quant au Coran, il nous est parvenu jusqu’à nos jours d’une manière intacte et, il a été sauvegardé minutieusement car il a été écrit dès sa révélation et a été appris par cœur.

L’Islam stipule également que la croyance à tous les prophètes est une condition à la foi islamique et il les commémore avec les qualifications qu’ils méritent alors que le Judaïsme et le Christianisme dénoncent les prophètes venant après eux. La falsification de leurs écrits les a également entraînés à des multiples calomnies et prétentions.

Le Judaïsme donne de l’importance au monde d’ici-bas, le Christianisme à la spiritualité et au délaissement du bas-monde alors que l’Islam nous propose un équilibre entre les deux. L’Islam est la religion qui nous fait vivre le plus simplement possible l’équilibre entre l’esprit et la matière, le monde d’ici-bas et l’au-delà. Par ailleurs, en mettant en avant la facilité dans la praticité des préceptes, elle est la plus simple des religions.

L’Islam a enlevé certains devoirs religieux lourds à pratiquer qui se trouvent dans les autres religions. Il nous présente des règles de vie conforme à la nature humaine. Ainsi l’Islam donne un avertissement important aux interprétateurs de religion qui compliquent et surchargent la pratique religieuse.

Afin d’avoir un aperçu sur les principes de base de la croyance islamique, de ses actes d’adoration et de ses préceptes moraux, nous pouvons citer ici le hadith de Jibril qui comprend le célèbre dialogue entre le prophète Muhammad (saw) et l’ange Jibril (Gabriel). Dans ce dialogue, l’ange de la révélation Jibril est venu auprès du prophète Muhammad (saw) pour lui apprendre la religion. Il lui a demandé ce qu’est la foi, l’Islam et l’excellence (ihsan) tout en répondant lui-même. L’ange Jibril a décrit la foi comme étant la croyance en Allah, au jour de la résurrection, aux prophètes, aux anges, aux livres et au destin. Il a présenté l’Islam comme le fait d’adorer Allah sans association, d’accomplir les prières, de jeûner durant le Ramadan, de verser l’aumône légal et d’accomplir le pèlerinage. Enfin, quant à l’excellence, il l’a expliqué comme le fait d’adorer Dieu comme si on le voyait (Bouhari, « iman »).

 

Commentaires

 
Aucun message. Cliquez pour ajouter un commentaire

Suivez ledernierprophete.info